Travaux de la digue de Croissy

Enquête publique – réunion du 7 juin 2022.

La plus grande préoccupation exprimée par le public présent concerne l’abattage des arbres et le souhait de conserver le pittoresque arboré du paysage. La protection de la biodiversité et de la tranquillité des lieux est également une préoccupation, en particulier la volonté de ne pas installer un système d’éclairage nocturne dans cette zone qui en est préservée à ce jour.

VNF (Voies Navigables de France) a expliqué la nécessité d’une réparation de la digue sur toute sa longueur de 640 mètres. En effet, du fait des écluses, la Seine dans le bras « de Marly » (côté Rueil) est plus haute de trois mètres par rapport au bras du côté de Croissy. Il faut donc protéger la digue d’un risque de rupture. VNF a expliqué le choix d’un enrochement (plutôt qu’un palplanche) par des raisons esthétiques, soutenues par l’architecte des bâtiments de France. En effet, vu la hauteur de marnage dans ce bras, un palplanche revient à monter un mur de plus de trois mètres (sans compter les inconvénients à enfouir des pieux et du coût de l’acier). VNF refait la digue en l’état, c’est-à-dire que le cheminement ne sera pas élargi. Ce sera un chemin de terre sans éclairage. VNF a une obligation de laisser libre d’accès les chemins autrefois de halage. Il s’agit d’une circulation piétonne et non une piste cyclable. Les vélos seront toutefois tolérés.

Le Maire s’est exprimé abruptement en disant qu’il rencontre VNF pour la première fois, que la mairie n’est pas intéressée par la digue qui est propriété de VNF et qu’elle ne mettra pas un centime pour son aménagement, qu’il se fiche des arbres qui seront replantés si ce n’est qu’il veut qu’on en abatte un minimum et qu’on replante des sujets plus gros.

VNF a dit entendre les remarques sur la conservation du rideau d’arbres. Dans un budget de 250K€ de replantation, sur un budget total de 8,7M€, VNF s’est engagé à minimiser l’abattage en conservant certains sujets quand c’est compatible avec l’enfouissement des enrochements, et à replanter des sujets variés, dont des arbres à port retombant, comme les saules pleureurs. 

Les premiers abattages des arbres auront lieu cet automne. Une première tranche de travaux aura lieu d’avril à octobre 2023 et une deuxième tranche d’avril à octobre 2024. Le chemin sera rendu à la circulation piétonne à l’issue des travaux.

Le cheminement le long de l’ancien golf Total n’est concerné par aucun travaux. Le maire dit que c’est propriété de VNF et qu’il ne fera rien. VNF, sous réserve de vérification, confirme être propriétaire et avoir confié le terrain en concession à Total. VNF indique ne pas avoir connaissance d’un quelconque autre projet à ce jour et contacterait en premier lieu la mairie si cela venait à changer, puis rechercherait un projet de valorisation.

Une association de riverains est en cours de constitution, à l’initiative de Frédéric Guian, Benoit Penichost et Didier Lefevre, avec pour but de préserver au mieux le site naturel de la Digue, site appartenant au patrimoine de Croissy, dans l’intérêt de tous les habitants de Croissy-sur-Seine.

Lien vers l’étude de VNF :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :