L’intérêt des Croissillons doit être au cœur de la politique de la ville

Tribune parue sur le journal municipal « Côté Croissy » n°99– Octobre 2020

Rappelons tout d’abord les engagements fondamentaux du programme de notre liste. Nous souhaitons que Croissy soit une communauté accueillante, facilitant les activités culturelles et sportives pour tous et respectueuse de l’environnement dont nous avons hérité. Pour cela, les Croissillons doivent être acteurs de la politique de la ville, en étant associés aux choix de la politique communale en toute transparence budgétaire. Cette liste n’est pas une liste d’opposition mais une liste de propositions. Nos prises de position n’ont et n’auront que cette ambition, en évitant toute attitude partisane.

C’est pour le bénéfice de tous les Croissillons que nous proposions de leur rendre un accès libre au Château Chanorier. Or, nous avons découvert dans le programme de M. Davin, une ligne budgétaire de 2 M€ pour une extension en sous-sol de ce lieu emblématique. Extension qui ne s’avérait pas nécessaire avant la « privatisation », lorsque les Croissillons disposaient de tout le Château pour des projets associatifs. Effectivement, favoriser les activités qui créent des liens entre tous les citoyens a un coût. Mais le coût des travaux proposés et de ceux déjà réalisés n’est-il pas supérieur ? Par ailleurs, les projets concernant Chanorier ou la Maison de Charité ont-ils fait l’objet d’une concertation citoyenne et associative lors de la précédente mandature ?

Il est aussi de la responsabilité de la municipalité d’assurer à tous un environnement sain. Les parents, soucieux de l’action des perturbateurs endocriniens sur la santé de leurs enfants, demandent une cantine sans plastique et, plus particulièrement, le remplacement des contenants plastiques dans lesquels sont livrés les plats par des contenants inox. Or, le marché de restauration scolaire doit être renouvelé et la commission d’appel d’offres aura lieu le 12 octobre prochain. Le dossier proposé n’envisage pas l’élimination des contenants plastiques comme cela se pratique dans beaucoup de communes. Nous demandons, au côté des associations de parents, d’intégrer l’utilisation des contenants inox dès le démarrage de la nouvelle prestation en novembre 2020. 

Sur tous ces sujets concrets, nous n’adoptons pas une opposition systématique, mais nous exigeons, légitimement, l’information et la concertation des citoyens de notre commune. Le maire élu et son équipe municipale ne peuvent considérer que l’élection du 15 mars dernier soit un blanc seing pour une application in extenso sans adaptation, révision ou amendement, d’un programme élaboré sans la participation de la population Croissillonne. A ce titre nous sommes et nous resterons vigilants.

Les élus de la liste Croissy Ecologique et Solidaire

Un avenir plus solidaire et plus sain

Tribune parue dans le journal municipal « Côté Croissy » n°98 – juin 2020

La liste « Croissy Ecologique et Solidaire » remercie tous les Croissillons rencontrés pendant la campagne électorale et tous les électeurs qui lui ont apportés leur suffrage. En recueillant 32% des voix, notre liste a suscité de l’intérêt et a trouvé le soutien d’une partie croissante des habitants. 
La campagne électorale a montré votre souhait d’être mieux informés, votre regard critique sur les décisions prises par la municipalité et votre volonté d’être davantage associés en tant que citoyens. 
Avec désormais quatre élus au Conseil Municipal, notre liste fera entendre les voix de ceux qui s’opposent à la politique du maire sortant et veillera à représenter l’intérêt de tous les habitants. Nous serons vigilants pour que les projets mis en œuvre par la commune avec l’argent de nos impôts servent l’intérêt du plus grand nombre ainsi que la préservation de l’environnement et du patrimoine. En priorité, nous porterons les valeurs de l’écologie et de la solidarité.
La grave crise sanitaire qui perdure nous montre à quel point nous devons remettre en cause un modèle de développement qui accroit les inégalités sociales et dérègle tous les systèmes vivants : la nature est plus forte que nous.
Le projet Ecologique et Solidaire que nous avons élaboré pour Croissy tient compte de ces enjeux majeurs. Nous pensons que notre commune doit se préparer, avec tous ses habitants, à affronter ces crises sociales, sanitaires, climatiques liées aux problèmes du vivant et de la biodiversité.
Une gestion prudente des ressources de la commune est peut-être nécessaire, mais elle doit reposer sur des choix stratégiques allant dans le sens d’une transformation des conditions de vie dans notre ville, les rendant plus solidaires et plus saines. Ces choix doivent être le fruit d’une réflexion commune des croissillons.

Il faudra du temps pour tirer toutes les leçons de cette crise et de la clairvoyance pour faire des choix publics plus pertinents, créateurs de bien-être, de résilience et de progrès social. C’est en associant l’ensemble de la population qu’une politique pour le bien-être de tous se met en place.

Les élus de la liste Croissy écologique et solidaire